Thérapie vertébrale

La thérapie de la colonne vertébrale :

 

La thérapie vertébrale est une méthode simple et très efficace de massage neuromusculaire du dos !

Correspondance vertèbres organes
la thérapie vertébrale et ses correspondances vertèbres organes  

Lorsqu’une vertèbre se décale de sa position idéale, voire légèrement décalée, ce qui est le cas de 98% des personnes.

Et ce, tout au long de leur vie.

Il en résulte une perte d’énergie.

                                                                                                                                                                                                               

D’ailleurs, il peut se former des blocages énergétiques, source de divers maux de dos.

Et ainsi entraîner de nombreuses maladies physiques telles que :

Maux de tête, insomnie, maladies des voies biliaires, troubles circulatoires, fatigue, constipation, varices, hémorroïdes et bien d’autres.

 

Je vérifie chaque vertèbre et, si c’est nécessaire, je la replace dans sa position idéale tout en douceur.

 

Notre colonne vertébrale :

Le “chemin” principal de notre système nerveux relie le cerveau à toutes les autres zones du corps humain.                                                                                                                                                                   

Le réseau de nerfs qui est réparti dans toute la colonne vertébrale, agite et équilibre toutes les fonctions du corps.

                                                                                                                           

Toute déviation (subluxation) est négative et entraîne des douleurs aigües ou chroniques.

Les muscles tendus, les tissus et les nerfs contractés dont la plupart des autres maladies médicales sont le résultat d’un système structurel « déséquilibré ».

Tout le corps souffre !

 

La moelle épinière est la principale autoroute de l’information entre le cerveau et toutes les autres parties de notre corps.

Considérons que cette autoroute est bloquée, c’est-à-dire le flux de cette énergie est souvent altéré négativement.

                                                                                                                                                 

Un mauvais alignement des vertèbres et des articulations entraîne une tension et un déséquilibre musculaires anormaux.

Les nerfs rachidiens et les nerfs du système nerveux autonome peuvent se bloquer et, avec le temps, les organes desservis par ces nerfs peuvent développer des problèmes.

Cela étant, le stress qu’il soit physique, mental ou émotionnel, semble également jouer un rôle dans cette situation.

Ce qui en définitive, peut certainement nous rendre plus irritant.

 

Par conséquent !

Presque tous les maux physiques sont liés à un désalignement articulaire, et d’un point de vue physique, cela peut en être la cause.

En réalignant les articulations, les muscles et les nerfs, les tensions sont relâchées et les bienfaits se font généralement sentir à tous les niveaux.

Dans le but, de cet alignement et de cet équilibrage.

De toute évidence, d’autres traitements tels que les médicaments et la médecine conventionnelle, peuvent fonctionner plus efficacement pour guérir et rétablir le corps.

Leurs effets ne sont généralement que temporaires.

 

Causes d’une colonne vertébrale faible et mal alignée ?

Les principales causes sont les différentes longueurs des jambes et le désalignement du sacrum.

De même qu’un désalignement de ce dernier, est aussi la cause de la plupart des maux de dos.

Et ce malgré ce que la médecine conventionnelle nous laisse entendre.

Une longueur de jambe inégale provoque une inclinaison ou une torsion de la hanche, ce qui empêche la colonne vertébrale de rester complètement droite et alignée.

De surcroît sa base n’est plus solide et désordonnée, au même titre que les autres facteurs tels que le stress.

De plus les mauvais mouvements, une hygiène de vie malsaine.

Implique une utilisation inégale et déséquilibrée de notre corps dans le sport, le travail, le sommeil, etc…

Aujourd’hui, presque tout le monde a une différence de longueur de jambe.

 

Pourquoi ?

Je crois que la réponse se trouve là-dedans.                                                          

Outre les déséquilibres psychologiques et émotionnels, la principale cause physique des écarts de longueur des jambes est la subluxation de la hanche.

A vrai dire les articulations du genou et de la cheville peuvent contribuer aux écarts de longueur des jambes.

Dans cette esprit une subluxation signifie une articulation partiellement disloquée ou légèrement déplacée.

Ce qui veut dire qui n’est plus dans la bonne position.

En conséquence l’espacement relatif des os au niveau de l’articulation peut changer en rallongeant la jambe.

et très probablement causé par une combinaison de ce désalignement et du resserrement immédiat des muscles de la cuisse.

Qui tord les lames de la hanche, avec tous les effets décrits ci-dessus.

Nos muscles ont tendance à maintenir nos articulations dans la bonne position.

En raison de cette “inertie” le pouvoir de maintien des muscles, peut également ne pas fonctionner correctement.

De même maintenir l’articulation dans la mauvaise position – en raison d’une habitude, d’une mauvaise posture ou de mouvements non naturels.

 

Quelles sont les pathologies couvertes par la thérapie vertébrale ?

 

Tous les problèmes ostéo-articulaires sans fièvre :

Recommandations après séance :

  • Fatigue ressentie quelques heures voir 24/48h après
  • Ne pas surcharger son corps dans les 48h
  • Bien s’hydrater, toutes les 2h boire 1 verre d’eau (environ 200ml)
  • Evaluer sur l’échelle de la douleur, pour une éventuelle 2ème séance

 

Réactions corporelles possibles après le traitement

Douleur musculaire (comme après une séance d’entraînement en salle de sport).

Les signes dus à une amélioration du flux nerveux peuvent entraîner une modification du métabolisme comme :

Des changements dans les habitudes de toilette comme par exemple, des symptômes de type cheminé, diarrhée légère, réactions cutanées, etc.

Ces changements doivent être jugés comme des réactions positives et sont susceptibles de durer quelques jours.

Les zones traitées peuvent être sensibles au toucher.

Des problèmes “intérieurs” non résolus peuvent apparaître.

Ces réactions possibles sont un signe de l’efficacité de cette thérapie douce et sûre !

 

Nous appelons parfois cela une crise de guérison, et elle doit être considérée comme positive.

Elle montre en effet que le corps commence à s’adapter.

 

Choses à faire ou à ne pas faire après une séance

Pas d’exercices lourds pendant quelques jours, pas d’étirements, pas de flexions sur le côté, pas de rotation des hanches avec les deux pieds au sol, pas de position assise avec les jambes croisées.

Maintenez une posture correcte en tout temps (assise, debout, en dormant, en soulevant, etc.).

Buvez beaucoup d’eau de qualité (si possible sans soda) ou des tisanes (200 ml soit un verre à moutarde).

Environ toutes les 2h pour aider le fonctionnement des reins.

Faites les exercices d’auto-assistance tous les jours !

Massez les muscles des fesses plusieurs fois par jour pendant quelques minutes, ce qui aidera à guérir et à prévenir les douleurs lombaires.

Cependant le massage léger est également utile après une séance, et surtout sans étirement.                                                                                                               

Il est recommandé de marcher quotidiennement pendant 20 minutes avec de bonnes chaussures plates.

Réduire la consommation d’alcool et de nicotine pour favoriser le processus de désintoxication.

Maintenez une alimentation saine et équilibrée avec beaucoup de fruits et de légumes frais, pauvres en sel et en graisses animales.

Évitez le stress, prenez beaucoup d’air frais, de soleil et de repos.